Si vous êtes nouveau sur ce site, les articles suivants vont vous intéresser : Le triangle d’exposition

Ces trois articles sont sur les bases de la photographie et primordial de bien maîtriser ces notions. 

Je vous invite également à vous rendre ensuite sur celui-ci : 10 astuces de composition pour améliorer vos photos.

Le focus breathing (respiartion focalisée)

En lisant ces 2 mots vous êtes peut-être en train de vous demander de quoi s’agit-il?

Rassurez-vous, c’est tout à fait compréhensible car on n’entend pas souvent parler de ce phénomène que nos appareils photos numériques créent. 

En effet, que ce soit sur notre reflex numérique ou les boîtiers hybrides dernier cri, le focus breathing est visible. Plus ou moins fort selon les objectifs utilisés. 

La traduction du focus breathing en français est : la respiration focalisée

Oui, dans cet article, nous parlerons des objectifs et de ce phénomène que nous avons sûrement déjà remarqué lorsque nous essayons d’établir notre mise au point

Je vous explique ce phénomène photographique dans cet article un peu plus technique.

Explication du Focus breathing ou la respiration focus

 

Le focus breathing est une “anomalie” due à la translation des lentilles internes et autres composants à l’intérieur de nos objectifs lorsque celles-ci établissent la mise au point de notre sujet. 

Lors de cette demande de mise au point, l’autofocus déplace les lentilles afin de détailler le plus possible notre sujet. (Le focus breathing est identique lors de la mise au point manuel).

Vous savez quand nous essayons de mettre au point un sujet et que l’autofocus n’y arrive pas, en prise de vue de nuit par exemple. 

Nous avons alors cette impression de “pompage” de l’autofocus.

Je pense que nous avons toutes et tous remarqué ce phénomène lors de mettre au point un sujet sans jamais pouvoir mettre un nom sur cette “anomalie”.

Le focus breathing vient du mouvement du groupe de lentilles de mise au point et élément intérieur de nos objectifs. La translation de ceux-ci nous donne ce “pompage” visuel de notre cadrage

La grandeur du focus breathing se termine par la longueur de ce groupe de lentilles et sera plus ou moins forte selon cette grandeur.  

Maintenant que vous en savez un peu plus sur ce phénomène contracté par nos objectifs de nos appareils photos numériques reflex et hybride, il est bon de savoir si c’est un réel problème pour nous photographe ou pas.

Le focus breathing est-il gênant pour les photographes?

Comme nous venons de le voir dans l’explication, le focus breathing est une variation de cadrage, ou plutôt une variation de focale lorsque nous mettons au point notre sujet. La variation de focale va varier selon la distance de mise au point de notre sujet.

Cette anomalie est présente sur les objectifs photos de type zoom ainsi que sur les focales fixes même si sur ces derniers le phénomène est moins interpellant. 

En effet, sur les zooms le focus breathing est plus visible. Nous pouvons assimiler ce phénomène à une légère variation de focales. 

Pour nous donner quelques chiffres sur la variation de focale que le focus breathing créé, voici un exemple: avec un objectif de 35 mm, la variation de focale peut varier de 33 mm à 37 mm. 

Avec un zoom, cette variation de focale ne sera pas plus problématique. La valeurs du focus breathing varie en fonction des objectifs photos. Oui le focus breathing varie en fonction de la fabrication des objectifs et des marques.

Le focus breathing est gênant lorsque nous utilisons la technique du focus stacking pour augmenter la zone de netteté dans notre image, car vu la variation de la focale en fonction de la mise au point, le cadrage de nos différentes photos va varier.

Problème assez ennuyeux vous allez me dire, mais les logiciels de nos jours alignent de façon assez satisfaisante les photos décalées mais lorsque la variation est trop importante, il se peut que ceux-ci se trompent donc ça devient plus problématique. 

Mais pas de panique, des solutions existent pour solutionner ce problème lorsqu’on souhaite augmenter la zone de netteté. L’utilisation d’un rail pour modifier la distance entre le sujet et notre boîtier et ainsi ne plus modifier la mise au point vu que c’est lié au focus breathing.

 

Comment savoir si mon objectif a du focus breathing

Avant d’investir dans une nouvelle optique, nous serons plus attentifs à ce phénomène pour les photographes pointilleux.

Les fabricants d’optique communiquent très peu sur la respiration focalisée. (Nikon commence à plus communiquer sur ce sujet car leurs nouveaux est peu ou pas de respiration focalisée)

Cependant, nous pouvons simplement prendre connaissance du facteur d’agrandissement maximal des objectifs ainsi nous pourrons déceler si les objectifs ont beaucoup ou peu de focus breathing

Voici un exemple d’objectifs bien connus de marque Nikon :

Nikon AF-S NIKKOR 70-200 f/2.8G IF-ED VR  a un grossissement de 0,25x

Nikon AF-S NIKKOR 70-200 f/2.8G ED VR II  a un grossissement de 0,12x

Nikon AF-S NIKKOR 70-200 f/2.8E FL-ED VR  a un grossissement de 0,21x

Nikon AF-S NIKKOR 70-200 f/4G ED VR a un grossissement de 0,274x 

Nous pouvons constater que le Nikon AF-S NIKKOR 70-200 f/2.8G ED VR II a un facteur de grossissement de 0,12x, il est le plus mauvais élève en termes de respiration focalisée (focus breathing). 

Par contre son prédécesseur a, lui, un bien meilleur coefficient de grossissement de 0,25 et donc beaucoup de respiration focalisée

Dès lors nous aurons vite compris que le Nikon AF-S NIKKOR 70-200 f/2.8E FL-ED VR est l’objectif qui aura le moins de focus breathing. 

Cependant le focus breathing sera à prendre en compte selon l’usage qu’on lui demande. La qualité optique et la grande ouverture des autres objectifs est plus importante selon moi. 

Si nous n’avons pas les informations spécifiques des objectifs, nous pouvons faire un test manuel pour savoir si ce dernier a une forte respiration focalisée ou pas. 

Pour ce faire, nous allons fixer notre boîtier sur un trépied, établir la mise au point manuellement sur l’infini puis à son minimum. Nous pouvons constater si la focale entre les deux extrêmes sera peu ou pas modifiée. Si il y a un effet de zoom dans notre image. 

 

Les photos ci-dessous ont été prise sur trépied avec une focale identique. Le boîtier utilisé est un Sony a9II et un objectif Sony FE 70-200mm F2.8 GM OSS

Les EXIFS sont les suivant pour les 3 photos : ISO 200 , F10, 70 mm  1/160 

Exemple de focus breathing
Exemple de focus breathing
Exemple de focus breathing

Photo N°1

La mise au point a été réalisée sur le sujet qui est très proche de l’objectif.

En arrière plan, nous pouvons remarquer que le luminaire publique est plus rapproché du cadre comparativement aux autres photos ainsi que la barrière.

Photo N°2

La mise au point a été réalisée sur le sujet qui est plus éloigné de l’objectif que sur la photo N°1. 

Nous pouvons remarquer que le luminaire a plus d’espace et que la barrière est entière comparativement à la photo N°1.

Photo N°3

La mise au point a été réalisée sur le sujet qui est encore plus éloigné que la photo N° 1 , 2d l’objectif.

Nous pouvons remarquer que le luminaire à encore plus d’espace et que la barrière est encore plus entière comparativement à la photo N°2. 

La différence est petite car la distance de mise au point est moins importante qu’avec la photo N°1

Autres exemples avec un objectif différent.

Les photos ci-dessous ont été prises également sur trépied avec une focale identique. Le boîtier numérique utilisé est toujours un Sony a9II et un objectif Sony FE 200-600 mm F5.6 – 6.3 G OSS

Les EXIFS sont les suivants pour les 3 photos : ISO 250 , F11, 200 mm  1/250

Focus breathing explication
Focus breathing explication
Focus breathing explication

Photo N°1

La mise au point a été réalisée sur la haie en avant plan qui est très proche de l’objectif.

En arrière plan, nous pouvons remarquer que le l’arbre est coupé par le cadre comparativement aux autres photos ainsi que la cheminée du bâtiment à droite.

Photo N°2

La mise au point a été réalisée au milieu de l’image.

En arrière plan, nous pouvons remarquer que le l’arbre est entier maintenant. La cheminée du bâtiment à droite est plus visible.

Photo N°3

La mise au point a été réalisée sur les bâtiment du village.

En arrière plan, nous pouvons remarquer que l’arbre et la cheminée sont toujours un peu plus dans le cadre. 

Voici le phénomène démontré en vidéo

Le focus breathing est-il un réel problème pour nous photographe?

Comme vous l’aurez compris, la respiration focalisée ou le focus breathing affecte la focale réel de nos objectifs plus ou moins fort selon leur conception. 

Cependant, si nous sommes des adeptes de focus stacking (empilement de photos avec des mises au point différentes) les soucis de focus breathing pourront être problématiques et nous obligeront à recadrer nos photos pour éliminer les différences de focales sur nos différentes photos. Lors de photo de paysage ou nous utilisons cette technique, le focus breathing sera également à prendre en compte lors d’achat de nouvelles optiques. 

Le focus breathing en photographie de portrait est moins dérangeant par contre.

 

Le focus breathing et la vidéo

Le focus breathing est beaucoup problématique car cet effet de zooming ou de respiration sera plus dérangeant pour le spectateur. En effet, au-delà de 5% les vidéastes trouveront que ce phénomène est trop interpellant. 

C’est pourquoi, les fabricants d’objectifs conçoivent des objectifs avec très peu ou pas de focus breathing. 

Par contre le prix de ces objectifs sont plus onéreux que ceux dédiés à la photographie. 

Il est alors important de connaître les spécifications des objectifs achetés si nous voulons les utiliser en photographie ainsi qu’en vidéo. La qualité visuelle de nos rushs vidéo sera de meilleure qualité et professionnelle. 

Pour conclure

Il est intéressant de connaître comment déceler si un objectif a un focus breathing ou pas avec le coefficient de grossissement si nous utilisons la technique de focus stacking lors de prise de vue macro, en paysage,… ainsi que si nous utilisons nos objectifs en vidéo. 

Si non, il n’est pas nécessaire de prêter plus attention à ce phénomène interne à nos objectifs.

Après cette lecture, qu’en pensez-vous? Avez-vous trouvé cet article intéressant? Ça a permis d’éclairer sur ce phénomène de pompage lors de la mise au point? 

Laissez-moi savoir en commentaire ci dessus, ça permettra de mieux cibler les prochains articles.

Passez sur mon Instagram ci-dessous, ça va vous donner de l'inspiration !

close

Pour être tenu au courant des activités et articles, remplissez ce formulaire pour recevoir la newsletter.

je ne spams pas , tout comme vous je déteste ça! Votre adresse mail ne sera jamais cédée ou revendue! Consultez ma politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire