Si vous êtes nouveau sur ce site, les articles suivants vont vous intéresser : Le triangle d’exposition

Ces trois articles sont sur les bases de la photographie et primordial de bien maîtriser ces notions. 

Je vous invite également à vous rendre ensuite sur celui-ci : 10 astuces de composition pour améliorer vos photos.

La sensibilité iso, la sensibilité à la lumière

Les ISO est le 3ème paramètre que tous les  photographes dignes de ce nom peuvent ajuster à leur guise.

Nous devons alors savoir s’en servir lorsque les conditions de prises de vue le demandent. En effet, il ne serait pas très judicieux de ne pas exploiter ce paramètre lorsque l’ouverture et/ou la vitesse d’obturation ne nous permettent pas d’obtenir une photographie bien exposée.

Mais que sont les ISO sur mon appareil photo exactement ?

La sensibilité ISO est la valeur de sensibilité de notre capteur à la lumière

Plus la valeur ISO est élevée, plus le capteur de nos boîtiers capte la lumière. 

Les cellules photosensibles qui composent notre capteur sont plus ou moins réactives à la lumière en fonction de la valeur que l’on règle.

En lumière basse, il est alors possible de réaliser des photos bien exposées en poussant les ISO

Dans les photos ci-dessous, l’ouverture et la vitesse d’obturation sont identiques sur toutes les photos.

Illustration sensibilité iso 100
Illustration sensibilité iso 250
Illustration sensibilité iso 640 f13 1/200
Illustration sensibilité iso 4000 f13 1/200
  • Sensibilité : 100 iso 
  • Ouverture :f13 
  • Vitesse: 1/200
  • Sensibilité : 250 iso
  • Ouverture :f13 
  • Vitesse: 1/200
  • Sensibilité : 640 iso
  • Ouverture :f13 
  • Vitesse: 1/200
  • Sensibilité : 4000 iso 
  • Ouverture :f13
  • Vitesse: 1/200

Nous pouvons constater que les réglages d’ouverture de diaphragme et de vitesse d’obturation sont identiques sur chaque cliché :  plus les ISO sont élevés plus le capteur réagit à la lumière et retranscrit une photo de plus en plus lumineuse voir parfois trop lumineuse (que l’on qualifie de surexposée).

Cette option de réglage vient compléter les deux grands paramètres de la photographie que sont l’ouverture et la vitesse d’obturation.  

Je vous invite à vous attarder sur ce point important si vous ne les maîtrisez pas encore parfaitement ou s’ il reste des zones d’ombre sur ces deux paramètres.

Voici l’article sur l’ouverture : L’œil de nos boîtier

Voici un autre lien sur la vitesse d’obturation : La vitesse et les 3F

Triangle d'exposition illustration

L’ouverture de diaphragme et la vitesse d’obturation doivent être parfaitement assimilées car nous en aurons besoin à chaque fois que nous prendrons notre boîtier en main. Il en sera de même pour la sensibilité ISO : ce sont les 3 piliers de notre triangle d’exposition.

Comment régler la sensibilité ISO sur mon appareil ?

La sensibilité ISO se règle simplement avec le bouton ISO qui se trouve sur notre boîtier

Selon les marques d’appareil photo, les emplacements peuvent un peu varier mais généralement le bouton se situe au dos ou sur le dessus des boîtiers. 

En pressant le boutons ISO nous entrons dans le menu où l’on peut régler ses valeurs.

Simultanément, et ce, à l’aide des molettes tournantes, nous pouvons ajuster la valeur rapidement.

Je conseille d’ailleurs d’avoir bien en main ce raccourci pour être réactif lorsqu’il s’agit de l’être.

Le réglage de la valeur ISO se détermine en consultant son exposition avec l’indicateur d’exposition, sur l’écran LCD mais surtout au moyen de l’histogramme.

A quel moment se servir des ISO ?

1/ Lorsque la lumière commence à baisser, nous augmentons la sensibilité ISO lorsque nous ne pouvons pas obtenir une photo bien exposée

Selon le paramétrage d’ouverture du diaphragme et de vitesse d’obturation, nous ajusterons la valeur de sensibilité ISO le plus bas possible. 

 

2/ Lorsque nous voulons figer un sujet rapide et que la lumière ne suffit pas pour exposer correctement.

 

3/ Par défaut nous essayons de rester à une valeur ISO la plus basse possible de 100 ISO.

Il est préférable de garder la valeur ISO basse car plus la valeur ISO augmente, plus nous risquons de faire apparaître du bruit numérique. En effet, le bruit numérique est une sorte de dégradation dans notre image numérique

Attention, il est préférable d’avoir une image bien exposée à haut ISO plutôt qu’une photo sous-exposée à bas ISO. 

Pour quelle raison me direz-vous ? car le bruit numérique va plus vite se loger dans les tons sombres que dans les tons clairs

 

Voici quelques exemples illustrés d’images avec plus ou moins de bruit numérique.

Bruit numérique
Bruit numérique
Bruit numérique
Bruit numérique
Bruit numérique 100 iso
Bruit numérique 1000 iso
Bruit numérique 6400 iso
Bruit numérique 12800 iso
  • Sensibilité : 100 iso 
  • Ouverture :f16 
  • Vitesse: 1/20
  • Sensibilité : 1000 iso 
  • Ouverture :f16 
  • Vitesse: 1/200
  • Sensibilité : 6400 iso 
  • Ouverture :f16 
  • Vitesse: 1/2500
  • Sensibilité : 12800 iso 
  • Ouverture :f 16
  • Vitesse: 1/2500

Nous pouvons constater que le bruit numérique est de plus en plus présent en fonction de la valeur ISO.

Si nous sommes sur un trépied et que nous pouvons diminuer la vitesse d’obturation, nous penserons à diminuer également la sensibilité ISO pour limiter le bruit numérique tout en gardant une bonne exposition bien évidemment.

 Nous pouvons également ne pas se soucier du réglage de sensibilité ISO (ou du capteur numérique) en le mettant sur la position “auto”.

Dans cette configuration, l’appareil photo calcule pour exposer correctement notre photo et se charge d’adapter la valeur ISO.

La valeur ISO choisie par l’appareil photo sera toujours la moins élevée possible. 

Nota bene : sur certains boîtiers, il est possible de bloquer la montée en ISO à 12800 iso par exemple.

Pour savoir si votre photo est bien exposée ou pas, cliquez ci-contre afin de découvrir au travers de l’article : Histogramme ou l’exposition est davantage détaillée. 

Voici quelques exemples où l’utilisation de la sensibilité ISO a été sollicitée

  1. Au vu de la vitesse assez élevée pour figer les oiseaux, mon diaphragme ouvert au maximum, j’ai augmenté ma valeur ISO pour bien exposer ma photo
Le matériel utilisé est un Sony a7 r4 avec le Sony 200-600mm 
Martin pêcheur
Histogramme photo martin pêcheur
Histogramme photo martin pêcheur
Réduction du bruit numérique
Réduction du bruit numérique

2. Sur cet exemple, au vu de la faible lumière environnante et étant en position  à main levée, toujours en ouverture maximale et voulant ne pas avoir de flou de bougé, j’ai encore une fois augmenté les ISO.

Photo de rue à Cologne en Allemagne
Histogramme photo de rue Cologne
Histogramme photo de rue Cologne

 

Photo rue Cologne réduction du bruit numérique
Photo rue Cologne réduction du bruit numérique

Comment traiter la réduction du bruit ?

De nos jours, les logiciels de post-traitement sont hyper puissants pour traiter le bruit numérique. Tout dépendra du logiciel utilisé mais ici je vais prendre comme exemple un traitement du bruit numérique au moyen de l’utilisation du logiciel Lightroom

 

Sur cette illustration, nous remarquons les différents slider,  gain, détail,  masquage luminance…

Photo rue Cologne réduction du bruit numérique
  • Le slider luminance va plutôt lissé le bruit numérique contenu dans nos photos. Il est à utiliser avec modération pour garder le plus de détails dans notre image.
  • Le slider détail ajoute des détails comme son nom l’indique. ( c’est peu perceptible mais sur certaines photos ça a son intérêt)
  • Le contraste atténue l’effet du lissage de la luminance.
  • Le slider couleur va supprimer les variations de couleurs  contenu dans les couleurs de notre image. ( Le bruit de couleur est une variation de couleur du à l’échauffement électrique du capteur)
  • Le détails va ajouter du détails la ou le slider couleur a tendance a les diminuer
  • Le lissage va également uniformer les couleurs

Pour résumer

La sensibilité ISO est à utiliser lorsque l’ouverture et la vitesse d’obturation auront atteint leurs limites en fonction des conditions de luminosité

Par défaut, nous essayerons de garder cette valeur la plus basse possible sans oublier qu’il est mieux d’être bien exposé pour avoir un maximum de détails dans notre image. Ca sera beaucoup plus facile de retravailler notre image en post-traitement. Le bruit numérique se loge dans les tons sombre, gardons cette notion toujours à l’esprit. 

Passez sur mon Instagram ci-dessous, ça va vous donner de l'inspiration !

#photographie #triangledexposition #bruitnumérique #sensibilitéiso #ericmullerphotographie

close

Pour être tenu au courant des activités et articles, remplissez ce formulaire pour recevoir la newsletter.

je ne spams pas , tout comme vous je déteste ça! Votre adresse mail ne sera jamais cédée ou revendue! Consultez ma politique de confidentialité pour plus d’informations.

Cet article a 2 commentaires

  1. Yves Lamboray

    Éric,
    Ton article est super intéressant, même si on fait de la photo depuis de nombreuses années, il est toujours utile de revenir régulièrement aux bases.
    Yves.

Laisser un commentaire